Mobilité urbaine à Dakar : La réponse du Sénégal à travers le Train express régional et le Bus rapide transit

  • Source: : Le Soleil | Le 06 décembre, 2017 à 19:12:02 | Lu 4250 fois | 12 Commentaires
content_image

Mobilité urbaine à Dakar : La réponse du Sénégal à travers le Train express régional et le Bus rapide transit

Le directeur de Cabinet du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mamdou Ibrahima Lo, a rappelé hier, lors de cérémonie d’ouverture des assises sur la mobilité urbaine, les différents projets structurants que le Sénégal est en train de mettre en œuvre pour régler la problématique des transports urbains.

Se déplacer dans l’agglomération dakaroise est aujourd’hui devenu un casse-tête pour ses habitants. L’offre en transport est insuffisante surtout pendant les heures de pointe. Cette situation s’explique, selon le président de l’assemblée plénière du Cetud, Amadou Seydou Ba, par le fait que la région de Dakar regroupe l’ensemble des activités économiques du pays. Une situation qui entraîne un exode massif des populations du monde rural vers la capitale sénégalaise.

Dakar qui représente 0,3% du territoire national abrite 3,43 millions d’habitants, soit 23% de la population totale du pays. Par ailleurs, pour faire face au problème de la mobilité urbaine dans la grande agglomération de Dakar, le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (Cetud), en partenariat avec l’Association des maires du Sénégal (Ams), la Banque mondiale et le Programme de politiques de transport en Afrique, a organisé les premières assises territoriales sur la mobilité urbaine hier. L’objectif de cette rencontre qui va se tenir sur deux jours (4 au 5 décembre 2017) est de « définir des orientations stratégiques et des actions concrètes assortis d’un engagement ferme des différentes parties prenantes pour l’avènement d’une mobilité durable au service d’un développement urbain harmonieux », informe le président de l’Assemblée plénière du Cetud, Amadou Seydou Ba.

Le directeur de cabinet du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mamadou Ibrahima Lo, qui a présidé la cérémonie d’ouverture des assises, indique qu’avec la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (Pse) et de l’Acte 3 de la décentralisation, le Sénégal est en train d’apporter une amélioration aux conditions de déplacement des populations dans la région de Dakar. D’après M. Lo, le président de la République accorde « une importance capitale » au secteur des transports et à la mobilité urbaine. C’est la vision qu’il a du secteur des transports qui explique, dit-il, le volume conséquent des investissements prévus dans le Pse pour financer des projets structurants dans le domaine des transports, notamment le Train express régional (Ter) et le Bus rapide transit (Brt). Le Brt et le Ter, renchérit Amadou Seydou Ba, vont profondément « reconfigurer l’offre de transport public dans l’agglomération de Dakar ». « Ces deux projets structurants qui sont au cœur de notre ambition d’émergence portée par le président de la République, Macky Sall, à travers le Pse vont révolutionner de manière considérable le transport urbain de masse dans l’agglomération de Dakar. Ces deux modes de transports vont augmenter le niveau de service du système de transport en commun en améliorant la qualité et le confort des déplacements des usagers », explique M. Ba.

Décongestionner Dakar

Au-delà du Ter et du Brt, le gouvernement du Sénégal est en train de mettre en œuvre d’autres projets, notamment le renforcement du parc de « Dakar Dem Dikk », le renouvellement du parc urbain des cars rapides et « Ndiaga Ndiaye », l’aménagement et le bitumage de la Voie de dégagement nord (Vdn) ou l’élargissement de la route des Niayes, entre autres.

Le représentant de l’Association des maires du Sénégal, Alé Lo, a salué les « efforts » du gouvernement pour résoudre l’équation de la mobilité urbaine à Dakar. Mais, selon le maire de Taïba Ndiaye (Tivaouane), la territorialisation des politiques publiques devraient traduire une déconcentration de l’activité économique vers les collectivités locales pour mieux décongestionner la capitale sénégalaise. Pour Alé Lo, en réduisant la concentration des populations à Dakar, on règle de manière indirecte celle liée au transport.

Aliou Ngamby NDIAYE


Auteur: Aliou Ngamby NDIAYE - Le Soleil






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (7)


Anonyme il y a 1 semaine (19:58 PM) 0 FansN°: 1
mentir rek. bayi leun mentir tey wakh lu clair.
Anonyme il y a 1 semaine (19:59 PM) 0 FansN°: 2
je suggere à l'état de profiter de l'ancien aeroport leopold sedar senghor pour y construire une voie de dégagement 2*2 voies allant de l'ancienne piste vers le rond point yoff pour soulager la vdn. il faudrait aussi délocaliser le camp militaire (intendance ?) de mermoz/ouakam, on a pas besoin de 50 camps militaires dans dakar intra muros(liberons ces emprises militaires vide le plus souvent)
Avis il y a 1 semaine (20:38 PM) 0 FansN°: 1
surtout pas. on sait que tu parles pour toi car tu habites la zone, mais il ne s'agit pas d'accomoder in tel ou in tel. il suffit de prendre les decisions éclairées. comment une ville de plus de 3 millions d'habitants peut etre dépourvue d'aéroport. l'aéroport lss doit rester un aéroport opéartionnel en cas de besoin immédiat.
Reply_author il y a 1 semaine (20:44 PM) 0 FansN°: 2
tu as vécu 60 ans sans 2e aeroport, et arretons de nous faire des films y a aucun enjeu "sécuritaire" qui requiert un 2e aeroport. maintenant si le senegal aspire a acquerir des avions de chasses modernes, je comprend qu'on transforme cela en aeroport militaire comme annoncé récemment
Sénégal il y a 1 semaine (20:53 PM) 0 FansN°: 3
Il faut surtout respecter les usagers des transports en commun. Eviter de les imposer la surcharge, construire de abris-bus équipés de bancs et de toit, être ponctuel ...
Avis il y a 1 semaine (22:00 PM) 0 FansN°: 1
des abris-bus tu dis? il vont tout voler la ferraille la vitraille les bancs.
Le Probleme il y a 1 semaine (22:56 PM) 0 FansN°: 4
Pour MOI ce que ce ministre propose c'est juste un lifting du transport urbain mais sa reglera pas la saturation de dakar par les voitures. En effet, celui qui osera faire deplacer la capitale DAKAR à une autre ville reglera le probleme de transport à dakar et c'est wade qui a compri cela en mettant l'aeroport à ndiass hors de dakar pour faire développer cette ville et faire une decentralisation deguisée sans la nommer. Cet aeroport va permettre le develeppement d'un second pole urbain qu'est ndiasse et qui va attirer de nouvelles populations venant de dakar et d'autres régons avec le develeppement des activités commerciales et des services dans les prochaines annees.
Juste il y a 1 semaine (07:40 AM) 0 FansN°: 5
Je suis d'avis que le TER contribuera à faciliter la mobilité urbaine dans Dakar.

Par contre, il faut accélérer les délais de construction, 2019 c'est trop long.

Nous ne respirons plus dans Dakar.
Anonyme il y a 1 semaine (08:43 AM) 0 FansN°: 6
Bonjour 2019 c tout pret in shaa Allah.il y a beaucoup trop d incivilite routiere surtout aucune courtoisie sur la route. Désole le colon l avai predit les ancien quartier en sont la preuve.manque de feu rouge et de discipline ai volant taxi bus tata car rapide clando ndiga Ndiaye olala il s arrête en plein croisement policier qui fait la circulation au téléphone si il est pas en train de rack... ya pas lus de voiture qu a paris ou nyc c juste mal construit dakar.
Anonyme il y a 1 semaine (11:08 AM) 0 FansN°: 7
Je suis étonné que personne ne parle du problème des calèches. Non seulement elles ralentissent la circulation, mais elles causent d’énormes dégâts aux autres usagers de la route, sans aucune perspective de dédommagement. Je ne parle pas des excréments que les chevaux déposent n’importe où sur la chaussée. Comment voulez-vous régler le problème de la mobilité urbaine sans prendre en compte cet aspect de la chose ; c’est très curieux.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com