Les pêcheurs sénégalais en danger de mort dans les eaux de Mauritanie

  • Source: : Webnews | Le 09 février, 2018 à 01:02:50 | Lu 3197 fois | 8 Commentaires
content_image

Les pêcheurs sénégalais en danger de mort dans les eaux de Mauritanie

Dans la nuit du 3 au 4 février 2018, une pirogue sénégalaise était arraisonnée par les garde-côtes mauritaniens, alors qu’elle pêchait dans les eaux territoriales de Mauritanie Un jeune pêcheur a été tué par balle. Cela a provoqué de violentes manifestation à Saint-Louis du Sénégal, le port de l’embarcation. Un fait-divers tragique qui révèle la situation critique de la pêche sénégalaise.

La ressource au large du Sénégal a été épuisée par la surpêche des bateaux-usines étrangers: chinois, russes, européens. La pêche traditionnelle sénégalaise a donc jeté ses filets dans les eaux plus poissonneuses de la Mauritanie voisine. Mais depuis janvier 2016, l’accord de pêche signé entre les deux pays est caduque. La Mauritanie impose désormais que le poisson pêché dans ses eaux soit débarqué dans ses ports. De plus, les bateaux étrangers doivent employer un équipage exclusivement mauritanien. Et il n’y a aucun passe-droit pour le voisin sénégalais.

Sur son site internet, La Tribune interrogeait Momar Seyni Ndiaye, un politologue sénégalais. Il note combien cette nouvelle donne imposée par Nouackchott est déséquilibrée. «Cela équivaut à inciter les pêcheurs sénégalais à adopter la nationalité mauritanienne et à résider dans le pays. La législation permettrait aussi à la Mauritanie de permettre à ses ressortissants de maîtriser les techniques de pêches pour lesquelles leur expertise est faible.»

Ainsi, la Mauritanie essaye également de conserver chez elle la plus value liée au mareyage et au travail du poisson. Et enfin de gérer les stocks, parmi les plus importants au monde.
 
Négociations en cours

Depuis 2016, selon le responsable des pêcheurs et mareyeurs de Saint-Louis, des négociations sont en cours entre les deux pays. En attendant un accord, le ministre sénégalais de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, invite régulièrement les pêcheurs sénégalais à s’abstenir d’opérer dans les eaux mauritaniennes, le Sénégal n’étant «pour le moment» lié à la Mauritanie par aucun protocole d’accord de pêche.

Mais quand le poisson se fait rare, la tentation est grande. Les pêcheurs sénégalais jettent leurs filets dans les eaux territoriales mauritaniennes, où les garde-côtes font bonne garde. Selon La Tribune, 4800 bateaux de pêche sénégalais ont été arraisonnés. Les amendes pleuvent, «exorbitantes, plusieurs millions de francs CFA». Faute de solutions, plus de 10.000 bateaux restent à quai.
.
Apaisement

«Il n'existe pas d'accord, mais cela ne doit pas justifier l'utilisation de balles réelles jusqu'à que cela entraîne mort d'homme», a déclaré le ministre Oumar Guèye, réagissant à l’incident du 3 février. Mais les deux pays jouent l’apaisement.

Le porte-parole du gouvernement mauritanien, Mohamed Lemine Ould Cheikh, a exprimé ses regrets suite à la mort du jeune pêcheur. Quant aux manifestations anti-mauritaniennes qui ont suivi à Saint-Louis, le porte-parole considère que «la situation n’est pas aussi tendue comme l’avancent certains».

Mais pour ce qui est du fond du dossier, silence radio.


Auteur: Jacques Deveaux - FranceTvInfos - Webnews






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (3)


Anonyme En Février, 2018 (07:52 AM) 0 FansN°: 1
on dirait que la Mauritanie est dans son droit le plus absolu. Le Sénégal doit en faire de meme et le tour est joué.
Liguèye En Février, 2018 (09:56 AM) 0 FansN°: 1
contrairement à ce qui est dit dans l'article, la surpêche n'est pas de la responsabilité exclusive de la pêche industrielle.
nos pêcheurs traditionnels, par les filets non conformes, les prélèvements dans les zones de reproduction, la pêche en bouteilles ou à la dynamite, ont également largement contribué à l'affaiblissement de la ressource.
les mesures mises en place par les autorités mauritaniennes sont celles que nous n'avons pas eu le courage d'appliquer.
je ne justifie pas la mort d'un jeune pêcheur, mais nous devons apprendre à respecter les lois et règlements, particulièrement à l'étranger.

wassalam
Reply_author En Février, 2018 (10:39 AM) 0 FansN°: 1
@liguèye; juste; je confirme; la mauritanie est un etat souverain avec ses propres lois et n est pas membre de la cedeao ni de l uemoa. la mauritanie peut bel et bien exiger demain la detention d un visa d entree pour les senegalais sur son territoire. ..... il faut respecter leurs lois. point barre. le ministre a parlé en politicien démagogue populiste.
Reply_author En Février, 2018 (20:00 PM) 0 FansN°: 2
ne compare pas la pêche industrielle et celle de nos pêcheurs.
Anonyme En Février, 2018 (08:58 AM) 0 FansN°: 2
Ou sont Passes nos poissons? Mauvais dirigeants senegalais. Abdou diouf avait echange avec les chinois 10 ans de peche industrielle illimite contre la constructeurs de CE maudit Stade de l amitie
Anonyme En Février, 2018 (15:50 PM) 0 FansN°: 3
Licences de pêche pour les pêcheurs de St-Louis Traduction devant la justice de la Cedeao des fautifs A terme annexion de la Mauritanie.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com