Le protocole d'accord de pêche en " très bonne voie " (Oumar Gueye)

  • Source: : APS | Le 27 mars, 2018 à 19:03:16 | Lu 1740 fois | 10 Commentaires
content_image

Le protocole d'accord de pêche en " très bonne voie " (Oumar Gueye)

 Le processus de négociation d’un protocole d’accord de pêche avec la Mauritanie est en "très bonne voie", a salué, mardi, le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, annonçant que son homologue mauritanien est attendu à Dakar début avril pour la finalisation de cet accord. 

"C’est en très bonne voie et la signature s’effectuera dès les premières semaines du mois d’avril", a rassuré le ministre qui s’exprimait lors d’une rencontre avec une délégation d’acteurs de la pêche de la région de Saint-Louis, en présence des directeurs des pêches maritimes, de la surveillance et de la protection des pêches et des industries de pêche. 

Le président Macky Sall et son homologue mauritanien, Mohamed Oud Abdel Aziz, avaient donné en février lors d’une visite de travail de deux jours en Mauritanie, des instructions aux ministres en charge de la Pêche à l’effet, de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération dans ce domaine, en vue de la signature d’un Protocole d’Accord entre les deux pays d’ici fin mars 2018.

Conformément aux instructions des deux chefs d’Etat, une mission a été dépêchée en Mauritanie pour discuter sur le contenu de cet accord, a indiqué le ministre. 

Elle était composée des senneurs (pêcheurs disposant de grandes pirogues pratiquant la pêche par senne tournante), mais aussi ceux officiant avec des plus petites pirogues, a précisé Oumar Guèye. 

Il s’agit aussi, a-t-il ajouté, des affréteurs (des pêcheurs sénégalais), qui pêchent pour le compte des mauritaniens et les mareyeurs.

"Ils ont tous participé au processus de négociations. C’est à leur retour que je les ai convoqués pour un débriefing, qui augure d’une solution au problème", a-t-il fait savoir.

.A la suite de cette mission, a dit le ministre de la Pêche, son homologue mauritanien sera à Dakar pour ’’finaliser et signer le protocole".

"La signature devrait se faire le 31 mars prochain comme prévue mais, le ministre mauritanien a un problème d’agenda. Il sera à Dakar, dans la première semaine d’avril, pour la finalisation du protocole", a rassuré M. Guèye. 


Auteur: APS - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (9)


Mboldé En Mars, 2018 (19:40 PM) 0 FansN°: 1
C'est très bien déjà. Tout ce que vous ferai, il faudra y associer les pêcheurs , un conseil d'un Sénégalais  :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
Malick Sané  En Mars, 2018 (19:49 PM) 0 FansN°: 2
La Mauritanie a vu comment la pêche pouvait leur apporter comme recette et c'est très normal qu'elle défende son économie. Le plus important, c'est de respecter leurs rêgles. Les pêcheurs sont si complexes et c'est bien qu'ils se soient déplacés pour qu'ils participent à la négociation. C'est eux notre économie. Vous avez bien fait
Anonyme En Mars, 2018 (20:02 PM) 0 FansN°: 3
DU COURAGE OMAR LES AMIS DE BARGNY SONT DERRIERE VOUS.

Anonyme En Mars, 2018 (20:04 PM) 0 FansN°: 4
Vous vendez nos poissons à un prix dérisoire à l union européenne et maintenant vous allez quémander des miettes pour nos pêcheurs qui se font massacrer après.
Reply_author En Mars, 2018 (21:58 PM) 0 FansN°: 1
ce sont ces pêcheurs même qui sont allé en mission en mauritanie pour négocier le protocole. c'est déjà un grand pas vers le respect en leur personne.
Anonyme En Mars, 2018 (21:10 PM) 0 FansN°: 5
merci d'avoir associer les acteurs de la pêche sur ces négociations. Ca montre la considération que vous avez envers eux.
Anonyme En Mars, 2018 (22:14 PM) 0 FansN°: 6
Anulez plutot les contrats de peches faites a la communaute europeenes.leurs cargos de peche sont entrain d afamer le peuple senegalais.u

Anonyme En Mars, 2018 (22:32 PM) 0 FansN°: 7
Ce communiqué n'est pas en phase avec la réalité du moment. Ces négociations sont dans une impasse. Les conditions que posent la partie mauritanienne a savoir le débarquement à Ndiago ne passe pas. Les pêcheurs n'acceptent pas ce débarquement suicidaire dans ce lieu où tout est à construire. Encore le prix des licences qui a triplé est aussi un point d'achoppement sans parler d'un compromis qui doit être fait sur le points des espèces à pêcher. En somme le ministre de la pêche va trop vite en besogne. Il faut d'abord comprendre avant d'agir. Les concertations doivent se poursuivre pour qu'en l'entame de la saison de pêche prochaine le terrain sera mieux déblayer pour afin aboutir à de bons accords
Anonyme En Mars, 2018 (22:59 PM) 0 FansN°: 8
Pourquoi ce sont seulement les pêcheurs saint louisiens qui participent aux négociations? Mansour Faye le maire n'est pas d'accord avec les débarquements a Ndiago et il a raison. Il faut trouver un système pour que le poisson soit en partie débarqué au Sénégal, et c'est possible et socialement juste. Ndiago est enclavé pour des camions. Le ministre doit faire très attention et bien éplucher les propositions des naars. L'idéal aurait été une négociation globale, avec une délégation comprenant les responsables des secteurs de l'élevage, de l'agriculture, de la pêche, des mines, de l'environnement et du commerce, et c'est possible. Wa salam.
Bouffeur De Chebou En Mars, 2018 (23:25 PM) 0 FansN°: 9
Le debarquemt a ndiago ce n'est pas negociable. C'est le reste qui a ete negocié.

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com