Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Macky Sall dans l' ILE AMORPHIL à démette

Posté par: Hamady diop| Dimanche 12 mars, 2017 19:03  | Consulté 459 fois  |  0 Réactions  |   
Démette : le chef de l’état sénégalais Mr Macky Sall est arrivé ce 7 Mars 2017. Finalement, le président Macky Sall est arrivé à Démette ce Mardi 7 Mars 2017, restera ancré dans l’agenda historique du Sénégal  et les populations de Démette, longtemps se souviendront, d’un président qui a osé de prendre en main le développement de ce terroir enclavé. Le lancement des travaux de désenclavement  de l’ile Amorphil pour le président Macky Sall est parmi les projets prioritaires de son programme du Sénégal Emergent.Le chef de l’état sénégalais est accueilli par Mr Ablaye  Elimane Dia Maire deDémette et le président du conseil départemental de Podor Mr Dia Mamoudouet les ministres de l’infrastructure, de l’élevage et de l’intérieur.  
   La présence remarquable du grand Marabout Thierno Madani Mountagha  de la famille Oumarienne et quelques membres de sa famille venus pour la circonstance.Des milliers de personnes  des villages environnants de Démette, les cadres de l’ile Amorphil de Saint louis, de Podor et la Mauritanie(Boghé).Le Maire de Boghé Mr Dia Hamady Hachemiou, le Sénateur Mr Ndiaye Ba, les conseillers municipaux de Boghé, représentants des chefs de village, chefs coutumiers, religieux étaient tous là pour accueillir chaleureusement le présidentMacky Sall. Le coût global du financement du projet  est de 105 Milliards F CFA.Ce financement provient de BAD (Banque Africaine De Développement) et BCI.Il s’agit vraiment d’un projet  pour améliorer  l’état du réseau routier prioritaire afin d’accroitre sensiblement la compétitivité des régions concernées,  les conditions de trafic  et de sécurité des zones traversées, en développant ensuite le cadre de vie  des populations et participer à la réduction de la pauvreté  et surtout désenclaver une zone avec de grands potentiels miniers et agricoles grâce à l’aménagement  de la vallée du Sénégal.Il est question aussi, de réduire le cout de transport  en facilitant l’accès des zones rurales aux services  et équipements sociaux à savoir la santé, Education pour ne citer que cela.Assurer une meilleure intégration des villages situés dans les zones rurales concernés par le projet, Augmentant  la capacité d’écoulement du trafic et Développer le réseau routier et désenclaver les villages traversés.Le projet en outre comprend d’autres volets  salutaires à savoir : 10 plateformes multifonctionnelles pour appuyer les femmes, réhabilitation d’infrastructures  socio- économiques et marchandes de base (écoles, centre de santé, marchés etc.)  aider ces populations en sensibilisant  sur  la protection de l’environnement, la sécurité routière et de la santé IST  SIC A, Paludisme, Maladie à virus Ebola, Maladie Hydrique.32,5 km de piste à faire. Le projet est caractérisé par une linaire  qui est de 312 KM, la largeur de la chaussée 7,20 m le revêtement en béton bitumineux sur 5cm d’épaisseur. Il existe une couche de base en graveleux latéritiques améliorés au ciment, une couche de fondation constituée  par l’ancienne chaussée revêtue recyclée. Des Aménagements spéciaux dans les traversées d’agglomération (parking de stationnement) en section courante (zone d’arrêt d’urgence) et 2 Ponts à Nangua Idy et Guédé village.         Macky Sall a donné le coup d’envoie des travaux de désenclavement de l’ile Amorphil  sous une atmosphère riche en son et lumière. Partout, on entendait de loin des cris de joie, les tambours battants qui rythment  les différentes danses et chants à l’honneur du président.  La  présentation du projet par les responsables AGEROUTE  a eu lieu devant le président, ce fut ensuite le lancement officiel des travaux de désenclavement. Le 1er à prendre la parole fut le Maire de Démette Mr Ablaye Elimane Dia qui a prononcé le mot de bienvenue et exprimant sa satisfaction générale  remerciant toutes les personnes des loin ou de prés qui ont contribué, aujourd’hui à la réussite de l’événement. Lui, succédant le président du conseil départemental de Podor  Mr Mamoudou Dia a expliqué dans son allocution la visite du chef de l’état Macky Sall et brossé un grand tableau des réalisations concrètes du président.Le représentant de la BAD (banque africaine de développement au Sénégal) a parlé des engagements de la banque dans le développement  du Sénégal sur tous les plans, il a fait le bilan des financements de BAD au Sénégal.Thierno Madani Mountagha  a dans son allocution remercié le président Macky  et mis l’accent su l’importance de cette pose de la 1ere pierre du lancement des travaux de désenclavement  de l’ile Amorphil dont le marabout est originaire. Le travail du Président est salutaire. La projection  film sur un écran géant du projet en Pulaar et Français  élucidant tout qui  est  du projet.Enfin, le président Macky Sall,  sous des chants des griottes de son fief, va prendre la parole, en Pulaar d’abord parce que chaque milieu a sa pure réalité. Le président dira ensuite en Français ceci : « chère population de Démette, chère population de Podor, merci, merci vraiment pour votre mobilisation exceptionnelle, partout sur le trajet, vous avez été présents, malgré la chaleur, la poussière, merci de l’accueil chaleureux, merci encore  une fois de votre hospitalité généreuse. Et comme on le dit ici au Fouta « tédi weli one jaramaa » Téranga nekhna comme disent nos parent Wolofs. Je suis heureux d’être  aujourd’hui à Démette au cœur de l’ile Amorphil, dans ce terroir de Toro pour procéder à la fois au lancement des travaux  du programme prioritaire de désenclavement destiné à l’ile Amorphil mais aussi la dorsale électrique que nous venons de réceptionner qui couvre plusieurs localités prés de 52 villages du département de Podor dont 20 nouvelles localités et 32 localités prévues de réseau étendus. Cette dorsale est une des composantes de notre programme d’urgence d’électrification rurale qui doit nous projeter sur l’objectif stratégique d’arriver à 60% à la fin de 2017 du taux d’accès à l’électrification rurale du Sénégal. J’ai ainsi lancé  2000km de réseau moins tentions avec l’aide du gouvernement pour atteindre 2800 localités électrifiées dont 1800 Villages pour la seule année 2017. Ce programme coute 110 Milliards F CFA, vous avez là, la preuve éloquente la signification du plan Sénégal Emergent à la fois dans son volet 2  qui porte d’inclusion sociale et de développement durable mais aussi dans le volet 1 à travers la transformation structurelle de l’économie. Le Dade Mayo comme rive du majestueux fleuve que le célèbre poète Guélaye Ali Fall a immortalisé dans son répertoire unique et non pas un carrefour d’un vieux brassage socio culturelle mais aussi une terre spiritualité, une terre d’abord agricole et pastorale. A travers vous, je salue tous nos agriculteurs,   nos éleveurs, nos artistes, qui nourrissent nos familles à la sueur de leur front et à la force de leur peine. Vous le savez, il y’a maintenant trois( 3)ans que j’ai lancé le plan (Sénégal Emergent)  le pinceur dans l’insuffisance Alimentaire constitue un des objectifs prioritaires car réaliser l’émergence nous devons d’abord assurer notre propre sécurité alimentaire. Quasiment, tout ce dont les populations de ce terroir ont besoin comme production agricole de première nécessité pousse dans ces terres fécondes du Walo. Puisque le Walo, ce sont des terres fertiles qui longent le fleuve de Podor à Guédé de Donnaye à Halware, Wasétaké, à Winding. L’ile Amorphil présente un potentiel d’aménagement agricole considérable, c’est pourquoi dans notre autosuffisance alimentaire, l’ile Amorphil avec ses ressources hydriques, ses terres fertiles, ses travailleurs, donc  l’ile doit se positionner comme un grenier prospère, comme un pole agricole de 1er plan pour contribuer à l’émergence du Sénégal. Mais, peu d’investissements ont été réalisées dans la zone du fait de son enclavement qui pénalise  fortement la circulation des personnes et biens et limitent sérieusement l’exportation de ses ressources agricoles, Sylvio- pastorales. Si, sans aménagements ses terres sont lancées à la jachère, si à cause de l’enclavement ses produits ne peuvent pas accéder au juste au marché, si ces populations ne peuvent pas se rendre au poste de santé le plus proche, le chemin de l’école compromis pour ses enfants, toutes les potentialités de  l’ile Amorphil resteront inertes. Dans ces conditions, mes chers compatriotes la  voie de l’émergence devient hypothétique. Voila donc pour tout le sens des travaux que je viens de lancer ici à Démette dans le but de lever les obstacles sur la voie de l’émergence avec des sentiers, nous voulons que l’ile Amorphil se libère de la contrainte de l’enclavement et de la pauvreté pour qu’elle soit une terre d’opportunité, une terre heureuse, de vitalité et d’abondance. Une terre qui nourrit sa population et contribue au développement  économique et social de la nation. Les travaux d’aménagement et bitumage d’infrastructure routière de l’ile Amorphil s’inscrivent dans ce plan  dynamique  du Sénégal émergent par le développement des infrastructures et la correction disparités dans l’aménagement du territoire national. C’est un ensemble d’infrastructure routière  et des ouvrages dont les ponts de Niangua Idy et de Guédé pour un financement de 105 Milliards F CFA s’ajoutent le plan de Halwar que je viens d’inaugurer ce matin et dont les travaux ont été financés par l’état, avec le soutien de la Grande Bretagne. Ainsi  ces infrastructures connecteront les populations de l’ile Amorphil au reste du Sénégal en facilitant les accès à la route nationale numéro 2 dont les travaux de réhabilitation déjà achevés jusqu’à Dioum vont se poursuivre  de Dioum à Woro Sogui, Woro sogui à Kanel et de Kanel à Bakel. J’ai voulu que l’ensemble de ces sentiers, pour avoir un impact significatif, durable soit articulé les uns aux autres dans un ensemble structuré, ambitieux et cohérent. C’est pourquoi cette première phase comprendra notamment 130 km de routes bitumées sur la dorsale de la régionale 40. 125 km de pistes latéritiques, la construction de deux ponts : Niangua Idy et Guédé village et divers aménagements pour l’amélioration des conditions de vie des populations. Les routes qui vont être réalisées permettront aussi relier les villes de Podor, Dioum à d’autres localités comme Démette, Cas Cas, Madina Diatbe, Guédé, Walaldé, Saldé, Paté Galo, pour ne citer que ces localités.  Au total les travaux vont générer 1500 emplois directs et indirects aux profits des jeunes de localité concernées. Ce dynamique poursuivra avec la construction d’autres tronçons dont celui qui complétera le corridor reliant la ville d’Aleg en république islamique  sœur de Mauritanie à la cité de Touba au centre du Sénégal. C’est cela notre ambition pour le voisinage et aussi l’intégration Africaine. En plus du volet désenclavement, le sentier de l’ile Amorphil porte sur d’importants travaux hydro- agricole qui permettront l’extension des superficies aménagées 25 841 ha à 140 000 ha pour intensifier les productions céréalières en particulier du Riz. Je dois préciser que le sentier que nous lançons ici au titre du programme prioritaire de désenclavement issus des conseils de ministre décentralisé concernant  également d’autres localités  du pays, avec des projets d’aménagements bitumés des axes de : Sédiou, Marssassoum, Kédougou, Salamata, Kolda, Médina Wouro Folla,Bombéye, Kafrine etc. C’est dans le même esprit que j’ai lancé le programme d’urgence de développement communautaire et d’urgence et moderne des axes et territoire frontalier du piment dirigé par un de vos fils Moussa Oumar Sow, l’un et l’autre visant à répondre aux besoins urgents des zones les plus défavorisées du pays. Le piment démarrera cette année : Saint Louis, Matam, Kaolack, Fatick, Tambacounda, Kédougou, Kolda, Kafrine, Ziguinchor et Sédiou soit 9 régions. La philosophie du PUBC du piment obéit à la même ambition de promouvoir un développement territorial inclusif afin le Sénégal de tous soit le Sénégal pour tous, dans cette ambition la BAD, notre banque nous accompagne partout y compris le Sénégal des profondeurs comme ici dans l’ile Amorphil en soutenant d’une façon diligente nos programmes. Mr le représentant de BAD, je vous prie de dire à mon ami, le président de BAD, toute mon appréciation et tous nos remerciements pour l’engagement efficace et constant de la banque à nos cotés.                    HAMADY BODIEL   dit Albert camus diop     Publié par à 18:34 Liens vers cet article Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest    
 L'auteur  hamady diop
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
hamady diop
Blog crée le 09/12/2011 Visité 852249 fois 576 Articles 120215 Commentaires 26 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Dissonances,mélodies sociales et politiques mauritaniennes discussions aléatoires et libres fragments
arrestation du gordiguen Elhadj OULD samba
concorde hospitalisé en FRANCE dans un état grave
mort par arret cardiaque à boghé
un bébé né avec six coeurs