Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   

Festival national de la diversité culturelle : quelques temps forts en images à Nouadhibou, Kaédi, Boghé et Rosso [PhotoReportage]

Posté par: Hamady diop| Samedi 04 juin, 2016 07:06  | Consulté 573 fois  |  0 Réactions  |   
03-06-2016 14:30 - Festival national de la diversité culturelle : quelques temps forts en images à Nouadhibou, Kaédi, Boghé et Rosso [PhotoReportage] Festival national de la diversité culturelle : quelques temps forts en images à Nouadhibou, Kaédi, Boghé et Rosso [PhotoReportage]

Cridem Culture - Lancé le 23 avril dernier, àNouadhibou, dans le nord de la Mauritanie, la première édition du festival national de la diversité culturelle va se clôturer ce samedi 4 Juin, àNouakchott. Retour en images sur quelques temps à Nouadhibou, Kaédi, Boghé et Rosso.
Dans ces différentes villes de l’intérieur du pays, durant deux jours, les organisateurs ont proposé des défilés de parures, d’exposition de mets et boissons traditionnelles ainsi que des objets d’art des artisans. 

Kaédi, dans la wilaya du Gorgol, l’un des temps forts de l’évènement a été la visite du site de Toumbéré Djingué, à 25 km de Kaédi. En marge de cette visite, les organisateurs ont distribué un livret de 10 pages sur la portée historique et touristique du site de Toumbéré Djingué, traduit dans toutes les langues nationales.

Le site historique Toumbéré Djingué abrite le baobab de Samba Guéladio Djégui, la tombe de Souleymane Ball, l’initiateur de la « révolution des marabouts » qui institua l’almamyat du Fuuta Tooro en 1776, la tombe de Malick Gallou Bâ, un des rescapés de la bataille de Gawdal Kool?i qui se termina entre le 5 et le 6 avril 1890 par la décapitation du marabout résistant à la colonisation, Samba Diadana Ndiath.

"Ce que nous visons, c’est de contribuer à la sauvegarde, à la promotion, à la valorisation et à l’interculturalité du patrimoine culturel national", résume Ba Bocar, un des organisateurs du Festival nationale de la diversité culturelle.

Cet évènement est conçu par l’Association pour la Renaissance du Pulaar enMauritanie (ARPRIM) et l’Association Sifaa hanki Pinal Hannde (SIFAA) qui ont reçu une subvention du Programme de l’Union Européenne pour la Société Civile et la Culture (PESCC) pour le réaliser.

©Cridem 2016 


 

Avec Cridem, comme si vous y étiez...







































 

 

Source : Cridem Culture Commentaires : 0 Lus : 785 Impression : Cliquez ici pour imprimer l'article POSTEZ UN COMMENTAIRE
 L'auteur  hamady diop
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
hamady diop
Blog crée le 09/12/2011 Visité 826364 fois 575 Articles 119802 Commentaires 26 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires
Dissonances,mélodies sociales et politiques mauritaniennes discussions aléatoires et libres fragments
arrestation du gordiguen Elhadj OULD samba
concorde hospitalisé en FRANCE dans un état grave
mort par arret cardiaque à boghé
un bébé né avec six coeurs